Blog

Certification ISO 9001 pour le Service de la circulation routière et de la navigation

Le Service de la circulation routière et de la navigation, l'un des onze services du département de la formation et de la sécurité du Conseiller d'Etat Oskar Freysinger, a obtenu la certification ISO 9001 (certification de systèmes de management de qualité).

Pour rappel, vous trouverez ci-dessous les détails au sujet de la certification ISO 9001:

Contexte
Suite aux évolutions technologiques fulgurantes et à la mondialisation des marchés, il devient nécessaire de gérer la qualité en s'appuyant sur des processus, afin d'améliorer continuellement l'organisation de l'entreprise en matière de développement et de processus internes. Principal organisme d'évaluation et de certification des systèmes de gestion et de qualité, la SQS dispose d'une longue expérience et de solides compétences transversales. Grâce à ces atouts, associés au réseau international de la SQS, le certificat de systèmes de gestion de la qualité selon ISO 9001 bénéficie d'une forte notoriété et d'une reconnaissance dans le monde entier.
Objectif
ISO 9001 pose les bases de l'amélioration continue du système de gestion et du management des processus, tout en contribuant à réduire les coûts.
Groupes-cibles
Les entreprises et organisations, quels que soient leur taille et leur secteur d'activité.
Validité
3 ans - à des fins de développement continu, un audit de suivi est réalisé tous les ans, et un audit de recertification est effectué tous les 3 ans.

Lire la suite...

Le label « Valais excellence » décerné au Service de la formation tertiaire

(IVS).- Le Service de la formation tertiaire (SFT) a rejoint au début de l’année 2014 les services de l’Etat du Valais certifiés « Valais excellence ». Ce label distingue les entités valaisannes soucieuses de la qualité de leurs prestations et à l’écoute de l’environnement.
Actif dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche, des hautes écoles, et en tant qu’observatoire valaisan de la formation, le Service de la formation tertiaire répondait aux exigences de la norme ISO 9001 depuis 2004 déjà. Il désirait à la fois élargir le périmètre de certification aux aspects environnementaux et lier son ambition d’excellence à un label cantonal. C’estdésormais chose faite avec l’obtention de la marque « Valais Excellence ». Le SFT rejoint ainsi sous ce label le Service parlementaire, le Service du développement économique, le Service de l’agriculture, le Service du développement territorial et le Service de la formation professionnelle.
Le processus de certification ISO 14001 a conduit le SFT à analyser l’impact de ses prestations sur l’environnement. Pour le minimiser et en accord avec la Charte du développement durable approuvée par le Grand Conseil en 1998, il entend garder sous contrôle certaines activités : utilisation et recyclage du papier, choix des appareils et des consommables, gestion des livraisons et des transports,gestion des déchets et choix des fournisseurs. La sensibilisation de ses nombreux partenaires - parmi lesquels les hautes écoles et les instituts de recherche - fait partie du catalogue de mesures retenues.
A l’instar des bonnes pratiques développées durant la dernière décennie pour améliorer la qualité des prestations fournies, le SFT s’engage désormais à franchir une étape supplémentaire en faisant preuve d’exemplarité en matière d’éthique sociale et d’environnement.
Personne de contact :Stefan Bumann, chef du Service de la formation tertiaire - 027 / 606 41 45

Modifications de la loi en faveur de la jeunesse

Modifications de la loi en faveur de la jeunesse ( Lje) largement acceptées en deuxième lecture par le parlement le vendredi 13 juin 2014. Il s’agit d’adaptations sémantiques ainsi que de modifications de fond afin d’accorder la loi actuelle aux textes législatifs fédéraux et cantonaux en vigueur. De plus, le Conseil d’Etat a décidé de mettre en place un Observatoire cantonal de la jeunesse. Il paraît pertinent que cet instrument figure dans la LJe en remplacement de la Commission pour la promotion et la protection de la jeunesse.
Le mandat attribué par le nouvel article est plus large et permettra de renforcer le travail transversal entre les professionnels en charge de la jeunesse. En Valais, de nombreux acteurs provenant de différents horizons sont actifs auprès de la jeunesse et il y a de ce fait lieu d’améliorer la collaboration entre ces professionnels. L’Observatoire fournira également des données chiffrées sur la jeunesse valaisanne afin de dresser un tableau des conditions de vie des jeunes valaisans.
L’Observatoire permettra également de poursuivre le concept global de prévention de la violence juvénile ce qui évite ainsi de créer une commission ad hoc pour traiter de ces questions.

Enfin, des modifications importantes concernant l’échange d’informations ont été apportées. En effet, suite à une nouvelle rédaction de l’article 58, il sera plus aisé de procéder à des échanges d’informations entre les différents partenaires. La révision proposée dispensera également, dans le futur, le service compétent de devoir solliciter un déliement du secret de fonction auprès du Conseil d’Etat lorsque celui-ci transmettra des informations aux instances citées